Enfin plus juste?

Vendredi dernier (vendredi 11 mars 2022), France Football a dévoilé les nouvelles modalités du ballon d’or. Souvent décrié ces dernières années, cette récompense devrait connaitre une refonte. Alors est-ce que ces changements sont suffisants pour réellement faire de ce trophée un gage de sureté pour désigner le plus justes? À cette question deux membres de l’équipe ne sont pas d’accord.

K.MU.:

Oui! Le ballon d’or avait besoin de changements et pour moi les nouvelles modalités vont permettre de désigner de manière plus juste le meilleur joueur de l’année. Ce nouveau règlement est bien mieux que l’ancien. Tout d’abord, une mesure beaucoup plus logique: les joueurs seront jugés sur une saison (du mois d’août au mois de juillet) et non sur une année civile. Cette décision de modifier le calendrier est une excellente chose car l’ancienne formule s’appuyait sur deux saisons différentes, alors qu’aujourd’hui les performances jugées ne le seront plus que sur une seule et même saison.

Ensuite, une autre très bonne nouvelle est la suppression du critère de la carrière du joueur, qui n’a absolument aucun sens quand le but est de récompenser le meilleur joueur de l’année (aujourd’hui de la saison). Ainsi, les performances du joueur et le fait qu’il soit décisif vont être davantage pris en compte. Le caractère individuel du joueur est ainsi propulsé sur le devant de la scène, les performances collectives et le fair-play sont également pris en compte mais de manière secondaire. Ces changements peuvent donc nous faire espérer une distribution beaucoup plus juste de cette récompense et qui sait peut-être voir un autre poste que celui d’attaquant glaner ce trophée.

Enfin, la liste des jurés va être réduite passant de 170 votants (journalistes de chaque pays) à 50 pour le ballon d’or féminin et 50 pour le ballon d’or masculin soit 100 journalistes (ceux des 100 premiers pays classés à l’indice Fifa). Cette réduction du nombre de votant est plutôt une bonne chose puisque pour une partie de ces journalistes leur accès aux performances étaient parfois limitées.

Pour moi ces changements étaient nécessaires, ils sont plus justes et de bonne augure.

Koji:

Pour moi le ballon d’or avait besoin d’une refonte personne ne pourrait le nier, il suffit de regarder les réactions lors de la dernière attribution. Cependant je suis sceptique quand à cette nouvelle formule et notamment sa capacité à être juste. En premier lieu, la formule : « le caractère décisif » m’interpelle. Va-t-on juger un arrêt ou un retour défensif avec autant de valeur qu’un but ou une passe décisive? Je ne pense pas…et ce sont pourtant des facteurs clés et importants. Alors un facteur moins visible comme l’orientation du jeu ou la maitrise du tempo me semblent loin d’être sur un pied d’égalité avec un but.

Ensuite, j’estime que la réduction du nombre de votants est regrettable. Tout d’abord car on exclut des pays (pour voter) sous peine qu’ils ne sont pas dans le Top 100, je trouve cela discriminatoire et contraire aux règles ainsi qu’à l’ADN du sport! Pour moi cette décision fait que sur ce point ce trophée est moins légitime que celui attribué précédemment.

Enfin, même si les performances vont être plus prises en compte et que la Fifa abandonne le critère « carrière du joueur », cette récompense ne sera jamais totalement juste et sans polémiques. Pour moi désigner le meilleur joueur de la saison avec tous les postes, toutes les particularités et les diversités de jeu de chaque poste est tout bonnement impossible. Même avec toutes ces modifications je crains que ce prix reste un prix de joueur offensif. Je serai donc pour l’abandon de cette récompense et de ce trophée au profit de quelque chose de plus juste, comme par exemple une équipe de l’année qui affiche les 11 joueurs les plus performants (avec les meilleurs statistiques dans tous les secteurs) à chaque poste. Pour conclure selon moi, cette refonte ne dénature pas les éléments qui posaient déjà problème dans l’ancienne formule.