le portier italien

Cette 22ème journée sera l’occasion pour nous de faire notre mea-culpa. Lorsque M’vogo s’est blessé contre le PSG et que Vito Manone a pris le relai, nous avons imaginé que le plus dur allait venir pour Lorient. Les bruits de couloir de Green ou Areola étaient inspirants et semblaient beaucoup plus rassurant que le portier italien des merlus.

Ses apparitions à Monaco ou avec Lorient étaient au mieux insignifiants, souvent catastrophiques et tellement peu rassurantes. Pourtant, si Lorient prend un point contre Angers ce week-end, il le doit en grande partie à son gardien qui s’est montré solide et attentif. Manone a multiplié les parades et rassuré sa défense. Comme quoi c’est parfois dans l’effectif que les meilleurs recrues se trouvent. À confirmer, c’est tout ce qu’on lui souhaite.