Apprentis chimistes

La Ligue 1 fait parfois penser à un petit laboratoire de chimistes avec des expériences plus ou moins malheureuses. Le poste d’entraineur ne s’invente pas et lorsque l’on fait des choses un peu n’importe comment on en arrive à des situations ubuesques. Toutefois, parfois, la magie opère et du laboratoire sort alors des étincelles.

Will Still, Le Bris ou encore Digard réinventent leur club en ce moment, ils renversent la balle et redistribue les cartes. Tant mieux pour notre championnat et pour le spectacle. D’autant plus que des moins jeunes ou moins nouveaux mais toujours aussi bons: Haise, Gastien, Fonseca, Clément… force est de constater qu’on ne manque pas de bons entraineurs qui font le taf. Pourvu que ça dure.