Derniers espoirs

Il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark (Hamlet). Shakespeare c’est peut-être un peu trop pour du football mais pour aller dans le sens de Christophe Galtier et Antoine Kombouaré, faire écho à leurs propos, il y a vraiment quelque chose de pourri au royaume de la Ligue 1 Uber Eats.

Cette saison a été de ce point de vue assez exceptionnelle et si l’on sait depuis longtemps que la « connerie humaine » n’a pas de limite, ce qu’il s’est passé mercredi soir dans les tribunes de l’Allianz Riviera correspond à du « high level ».

Que dire du communiqué des ultras niçois pour « justifier » le fait de rire de la mort d’un joueur avec des propos débiles et déplacés que nous ne relaieront pas une fois de trop, parle de « second degré ». « La Ligue 1, la ligue des talents ». On parle des tribunes là? Après ce qui semble terrible c’est…que rien ne se passera. Alors oui, il y aura des hommages et la grandeur d’âme de certains et puis cela recommencera.

Les trophées UNFP ont lieu dimanche. Espérons que les tribunes et les « supporters » magistraux que nous avons eu cette année seront récompensés. Ah oui, j’oubliais…ce ne sont que certains individus. Faut que j’aille consulter parce que c’est bizarre, moi, j’en vois partout.

Il y a aussi quelque chose de pourri au royaume du maintien. Alors que tout semblait réglé il y a quelques journées, la défaite de Lyon face à Metz a totalement renversé la table. À deux journées de la fin si Bordeaux semble largué (mais pas encore mort), Metz n’est plus qu’à trois points de l’A.S.S.E., avec une dynamique et un goal average « plus positif ». Alors oui, Lorient peut couler Bordeaux dès samedi et le duel à distance Metz (Angers) Saint-Étienne (Reims) me fait trembler.

La seule bonne nouvelle c’est que tous les matchs se joueront en même temps avec le retour du multiplex. Gageons cependant que les verts auront les têtes et les jambes lourdes en ayant joués et perdus mercredi.

Enfin il y a quelque chose de pourri au royaume de l’Europe. Marseille 2ème 68 points, Monaco 3ème 65 points, Nice 4ème 63 points, Rennes 5ème 62 points, Strasbourg 6ème 60 points. De Marseille à Nice (voir Strasbourg) tout est encore possible mais, si on regarde de plus près, Marseille tousse et boite. Jouer Rennes ne sera pas simple même si nos amis bretons ont raté le coche face à Nantes mercredi (maux de tête). Les niçois vont jouer chez eux, sans doute dans une ambiance magnifique suite aux propos plein de bon sens de Christophe Galtier. Reste Monaco (face à Brest) qui après huit succès consécutifs va peut-être refaire le coup comme chaque année et coiffer tout le monde au poteau.

Tensions, crises, stress intense, la fin de saison est proche au royaume Uber Eats. Pourvu que ce ne soit pas pourri pour nos verts. Emiliano repose en paix, pour de vrai cette fois.