GARDIEN D’ANTAN, GARDIEN D’AVANT…

Pour la première de cette rubrique, il nous fallait un gardien exceptionnel, une légende. alors qui d’autre que LEV YACHINE (gardien du Dynamo Moscou et de l’équipe nationale soviétique entre 1950 et 1970).

Pour être un grand gardien il faut du charisme et Yachine n’en manquait pas. Lev c’était une « gueule ». Avec sa casquette vissée sur la tête, on l’ aurait bien vu jouer dans des westerns ou des films de gangsters, lui le soviétique. Grande stature pour l’époque (1m87), Lev est un sportif complet : football, hockey sur glace (ce qui lui permettra en tant que gardien de développer ses réflexes et sa capacité à boucher les angles de tirs…). Il dégage une »aura » dans sa surface de réparation. Il impose le respect.

Ensuite, Lev Yachine est à ce jour le seul gardien à avoir remporté le ballon d’or. Sans être devin, à moins que l’on fasse de ce prix enfin un prix d’excellence sur le terrain et pas une affaire de lobbying, il sera sans doute le seul pour encore longtemps. Quoiqu’il en soit, comme on dit à Marseille, il sera » à jamais le premier ».

Les statistiques parlent aussi d’elles mêmes : gardien de l’équipe du Dynamo Moscou et de l’équipe nationale entre 1950 et 1970, Lev compte 270 matchs sans encaisser de buts. On peut ajouter à cela 150 penalties stoppés en 326 matchs en clubs et 78 en équipe nationale: la « grande classe » et le respect. A tel point, que l’on dit aujourd’hui d’un gardien pro atteignant la barre des 100 matchs sans encaisser de buts qu’il entre « dans le cercle Yachine »…

Quand une personne, sportive ou non, commence à donner son nom à des références c’est qu’elle a marqué son temps ou son sport. C’est d’ailleurs là sans doute, que Lev Yachine est le plus remarquable. Celui que l’on surnommait « l’araignée noire » à cause de ses tenues et de sa capacités à bloquer les ballons « dans ses filets » est le lien entre gardien du passé et gardien moderne. On peut même aller plus loin et dire que Lev, gardien du « haut milieu » du 19e siècle, est un gardien moderne. Un gardien d’aujourd’hui, qui a, à bien des égards, inventé le poste.

Lev dirigeait sa défense avec la voix, ce qui était nouveau et incongru pour l’époque. Il engueulait ses défenseurs et les plaçait.

De la même façon, on voit beaucoup depuis quelque temps des gardiens dévier les ballons plutôt que de les bloquer. Yachine fut le premier à faire cela. De même que de sortir et boxer les ballons des deux poings, sortir loin de sa surface, aller au contact (parfois rudement) et relancer extrêmement vite, à la main ou au pied.

Plus de 50 ans après la fin de sa carrière, au delà des statistiques, des trophées à son nom, lorsqu’un gardien brille, on fait référence à notre « Black spider ». Yachine a inventé le poste, lui a donné ses lettres de noblesse et nous sommes tous, dès que nous mettons les gants, ses héritiers; plus ou moins dignes selon notre talent.

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, nous vous invitons à regarder des photos de ses interventions, vous comprendrez. Et pour aller encore plus loin, un film sur sa vie et son histoire est sorti en 2019 après qu’il ait été mis en avant par la Russie dans les affiches du mondial 2018.

Un géant à l’aura politique et sportive. Un géant.