Le geste vert

Ce qu’il y a de formidable avec notre football, c’est qu’on ne s’ennuie jamais, il y a toujours à dire, à commenter et à écrire. La polémique du moment concerne les chars à voile Kiki, Galtier et le P.S.G. Alors oui Christophe aurait pu (et du) s’abstenir de ce genre de blague mais le problème c’est qu’aujourd’hui on ne peut plus rien dire et qu’une simple plaisanterie devient une affaire d’État qui remonte jusqu’au premier ministre.

Je me demande ce qu’aurait pu dire Desproges ou Coluche par les temps qui courent d’ailleurs. Oui, l’écologie est un sujet majeur et il est bien évident qu’il faut traiter cette actualité avec sérieux et rigueur, ce qui manquait sans doute lors de la conférence de presse de l’entraineur du P.S.G.

Cependant on ne peut s’empêcher d’être frappé par l’ampleur et la force des réactions qu’ont suscité les propos de Galtier, réactions éminemment politiques du reste. Et c’est sans doute là que le bas blesse. L’entraineur parisien était sur une boutade, et les politiques l’ont descendu comme à la parade. L’écologie est un sujet brulant (sans mauvais jeu de mot) et il est évident que nous devons tous (entraineur de football compris) être exemplaire sur le sujet. En fait la question qui se pose tourne autour de la sincérité des réactions et de l’opportunité. Tous les accusateurs de Galtier sont-ils aussi véhément et catégorique sur le volet écologique de la coupe du monde au Qatar? Seront-ils aussi intransigeants ou des intérêts supérieurs freineront-ils leurs ardeurs?

Il y a beaucoup à dire et a faire en matière d’écologie mais nos dirigeants sont-ils aussi sincères, sont-ils tous exemplaires? N’y a-t-il pas deux poids de mesure? Nous vivons un époque formidable où une blague (maladroite mais une blague) semble être une atteinte au bon fonctionnement du monde. À ce rythme là il n’y aura bientôt plus d’humour et vu la période non-anxiogène dans laquelle nous vivons, il s’agit sans doute d’une priorité. Alors oui il y a une erreur de communication manifeste mais Galtier n’est pas responsable des problèmes climatiques actuels.

Aujourd’hui notre monde va mal, il souffre et nous avec, les clubs de foot se doivent donc de donner l’exemple afin d’inspirer les citoyens que nous sommes aux gestes sûrs, aux gestes verts. Espérons que tous ceux qui viennent de mettre la tête de Galtier au bout d’une pique, auront des choses à dire en novembre et décembre car la climatisation dans les stades n’a rien d’une blague ou d’un geste vert.