Pochettes surprises

La ritournelle de fin d’été est parfois douce et sucrée pour nos équipes préférées ou pas, quoiqu’il en soit cette sixième journée marquera un tournant: celui de la fin du mercato. Les entraineurs (et les supporters) sauront enfin sur quel pieds danser.

Alors forcément tous les staffs n’ont pas les mêmes possibilités et le départ d’un Laurienté chez les merlus sera plus préjudiciable que celui de Draxler au P.S.G., question de banc et de budget sans doute. Et puis il y a toujours l’effet « pochettes surprises »: celui qu’on adore quand on tire le gros lot avec les bonnes pioches qui « dopent » un effectif, les confirmations ou les flops qui plombent une saison.

Mais quelques tendances semblent déjà se dessiner: Paris, Lens, Marseille et Lyon montrent qu’il faudra compter sur eux, une bonne surprise: Montpellier, avec un effectif qui commence à se dessiner. Certains marquent un retard à l’allumage: Rennes, Lille, Nice, Starsbourg ou Monaco dont on attend tellement mieux avec leurs effectifs. D’autres sont à la bagarre mais montrent de belles choses: Clermont, Toulouse, Lorient, Auxerre, Troyes, Reims ou Nantes. Par contre pour certaines équipes la crainte est déjà présente: Angers, Ajaccio et Brest.

Alors bien sûr ces tendances devront s’affiner car comme souvent la vérité d’un match n’est pas celle du suivant mais bon…on sent déjà bien qu’il y a les costauds et les « boiteux ». On le disait précédemment mais cette saison sera difficile à prévoir. Elle sera sans doute riche en rebondissements mais les points engrangés dès maintenant pèseront forcément lourds dans un championnat à 4 descentes.

La loterie et les pochettes surprises, c’est sympa quand on est gosse jusqu’à ce qu’on se rende compte que la quantité ne fait pas la qualité et que tout ce qui brille n’est pas d’or. Espérons pour nos équipes qu’elles aient fait les choix gagnants.