retour à l'(or)dinaire

Certaines personnes sont joyeuses durant cette période de l’année, un tout aussi grand nombre est morose. Pendant longtemps je n’ai pas compris la trêve des confiseurs et à l’instar d’autres pays, je souhaitais voir un « Boxing day » à la française.

Aujourd’hui celui-ci existe et il ne semble pas faire l’unanimité , ni rendre les spectateurs de football particulièrement heureux. Est-ce un problème de programmation? Est-ce une indigestion de match avec la coupe du monde? Ou bien est-ce par ce que la France n’est pas allée jusqu’au bout de son rêve?

Au regard du match de Kylian Mbappé en milieu de semaine, peu importe dirons-nous. Je ne sais pas si ce joueur est hors norme, mais c’est un champion, et un sacré champion. À son âge, ne pas tomber dans le piège des questions sur les célébrations argentines, trouver même le temps de féliciter ces adversaires, si peu respectueux, et donc les dominer une nouvelle fois: Martinez peut dire ce qu’il veut, il en aura toujours pris quatre. C’est hallucinant.

Alors au moment de faire des vœux en regardant les étoiles, plus nombreuses aujourd’hui depuis la disparition du roi Pelé, on peut être sûr que le numéro 10 brésilien doit bien se marrer. Se marrer et être fier car si nous nous sommes gavés entre la dinde et la bûche, entre les triplés et les penaltys, d’autres semblent bien loin d’être rassasiés, comme un héritage. Alors à toutes et à tous Gorukipa vous souhaite une très belle et très heureuse année 2023. Une année football où certains magiciens du ballon ne feront jamais de l’ORdianire.