Se mettre sur son 31 et « Vae victis »

C’est un peu comme la fin d’un bon film. On ne sait pas où cela va se terminer mais on sait qu’il va y avoir de l’action et qu’il ne faudra pas être en retard. Alors on met ses habits du dimanche, on retrousse les manches en espérant être du bon côté de la balance (référence au « Vae victis » de Brennus après les oies du Capitole) mais je m’éloigne…

Ce week-end va encore réserver son lot de suspense et de tensions. Lorient, Saint-Étienne, Bordeaux et Metz soit quatre des cinq dernières équipes du classement, s’affrontent. Gare au KO car cela risque de commencer à couter cher et à « piquer ». En haut du classement, on parlera d’Europe avec Lens contre Nice et Strasbourg contre Lyon. Les alsaciens et les azuréens (4ème et 5ème) visent la victoire pour rester hauts tandis que Lens et Lyon (9ème et 10ème) mais pas encore distancés, veulent retrouver les cimes.

Bizarrement les six autres rencontres de cette journée opposent des clubs de la première moitié de classement à leurs homologues de la seconde: Reims (13ème) – Rennes (3ème), Angers (14ème) – Lille (7ème), Brest (12ème) – Nantes (8ème), Monaco (6ème) – Troyes (15ème), Marseille (2ème) – Montpellier (11ème) et Clermont (17ème) – Paris (1er). Paris, Marseille et Rennes veulent s’affirmer et poser définitivement la main sur le podium. Monaco, Lille et Nantes ne sont pas complètements largués pour les quatrième et cinquième place mais ils doivent engranger des points avant qu’il ne soit trop tard. Pour Montpellier, Brest et Reims le maintien est presque assuré mais c’est un peu comme se mettre sur son 31 pour le bal et…finir seul. Une saison blanche quoi. Enfin Angers, Troyes et Clermont sont sur la corniche. Il ne faudra pas trembler d’ici la fin du championnat, ni trop regarder dans le rétro…

Les Gaulois et leur chef Brennus du début de notre histoire auraient pu plier le « game » face aux romains. Avec cette histoire du « Vae victis » ils auraient pu dominer Rome. Sur leur 31, ils n’ont pas voulu « conclure ». Attention pour toutes ces équipes à ne pas avoir de regrets.