Tendance de la 30ème journée de Ligue 1

Nice – Rennes (1-1)

Pour l’ouverture de cette journée, on a assisté à un match plaisant dans son ensemble La première période est intéressante mais aucune des deux équipes ne parvient à prendre le dessus sur l’autre au tableau d’affichage. En seconde période, les occasions se multiplient et Delort trouve en premier la faille à la 67′ minute donnant l’avantage à Nice. Terrier lui réponds dix minutes plus tard pour remettre les deux équipes au même niveau. La fin de match s’annonce alors folle. Les Rennais poussent mais ne parviennent pas à pendre le dessus notamment grâce à Benitez. Le score final est donc de 1-1.

Lille – Bordeaux (0-0)

Les Lillois prennent le match à leur compte dès le début L’exclusion de Kwateng à la 35′ minute enterrent les chances bordelaises. Pourtant à la mi-temps le score est toujours vierge. Pendant le deuxième acte les dogues vont assaillir Bordeaux, sans succès. Les Lillois vont se voir refuser trois buts pour hors jeu. Malgré une domination lilloise, Bordeaux résiste à dix et tient le score vierge jusqu’à la fin du match.

Strasbourg – Lens (1-0)

La première période est assez équilibrée et aucune des deux équipes n’est vraiment dangereuse devant. En fin de mi-temps les Lensois auraient pu bénéficier d’un pénalty mais il ne leur sera pas accordé. En seconde mi-temps les débats repartent sur les mêmes bases, jusqu’au pénalty transformé par Ajorque, à la 66′ minute. Gameiro loupe le coche quelques minutes plus tard à nouveau sur pénalty. Lens pousse en fin de match mais les Strasbourgeois solides derrière conservent cette avantage.

Troyes – Reims (1-0)

Reims domine le premier acte mais est maladroit devant le but adverse. En seconde période le match tourne lorsque Matusiwa est exclu. À la 61′ les Troyens pensent obtenir un pénalty qui sera annulé par le var. Troyes récupère ainsi la possession mais semble ne pas savoir quoi faire avec. Le coaching est finalement payant puisque Ripart rentré à la 83′ minute marque le but de la victoire dans le temps additionnel (90+3′).

Clermont – Nantes (2-3)

La première période oppose deux blocs bien organisé et solide face aux offensives adverses. Ce sont pourtant les Nantais qui mènent au score grâce à un but de Blas à la 43′ minute sur pénalty. En seconde période le match s’emballe en dix minutes. À la 58′ minute Khaoui ramène Clermont au score. À la 62′ minute Chirivella redonne l’avantage à Nantes. Une minute plus tard Abdul Samed ramène encore les équipes à égalité. Enfin à la 65′ minute Kolo Muani score et met Nantes devant dans ce match. Le tournant survient à la 72′ minute avec l’exclusion d’Abdul Samed puis de son coach dans la foulée suite à son mécontentement. Réduits à dix et privés de leur entraineur, les Clermontais vivront une fin de match compliquée, puisque dominés et incapables de se produire des occasions.

Montpellier – Brest (1-2)

La première période oppose deux équipes qui « s’annulent ». Aucune des deux n’arrive à prendre l’ascendant sur l’autre. En seconde période les débats sont toujours équilibrés, mais Brest peut compter sur un des joueurs en forme en ce moment: Satriano, il marque le premier but de la rencontre à la 69′ minute. Les Montpelliérains vont alors pousser, malheureusement pour eux, Honorat aggrave le score dix minutes plus tard. Montpellier va enflammer cette fin de match mais ne parviendra qu’à réduire l’écart à la 90+4′ par Tavannier sur pénalty.

Saint-Étienne – Marseille (2-4)

Ce match a tout d’abord été reporté de quelques heures en raison de chute de neige sur le Forez (de samedi 21h à dimanche 15h). Dans un chaudron en ébullition les verts surprennent, sur leur première offensive, des Marseillais dominateurs, par l’intermédiaire de Bouanga à la 9′ minute, sur une énorme faute de main de Lopez. Les Marseillais vont alors pousser les Stéphanois dans leur trente mètres. En fin de mi-temps le match s’enflamme, un but est refusé à Bouanga pour un hors jeu et un pénalty « gentil » est accordé au Marseillais. Il est transformé par Payet (45+2′), un partout à la mi-temps. En seconde période les Marseillais étrillent les stéphanois: Kolo à la 60′ contre son camp, Dieng sur un pénalty imaginaire et Harit à la 73′. Le match semble alors fini mais le but de Gourna sur une sublime frappe, à la 86′ minute, laisse croire à une fin de folie. Le match restera sur ce score de 2-4.

Metz – Monaco (1-2)

La première période est assez terne et peu emballante. Dès le début du second acte Monaco ouvre le score grâce à Ben Yedder (46′). Mais les grenats ne lâchent pas, Amadou remet les deux équipes à égalité. Boadu marque un but mais il est refusé pour hors jeu. Ce n’est que partie remise puisque quelques minutes plus tard il inscrit un but (72′), valide cette fois. Les Metzins n’arriveront pas à revenir après ce but.

Lyon – Angers (3-2)

Lyon, fraichement quart de finaliste de la Ligue Europa, prend les devants dans ce match grâce à Dembélé à la 26′ minute. Les Angevins courageux ne parviennent pas être décisifs devant, et n’ont pas bénéficié de l’aide de l’arbitre à la 42′ minute. En effet, ils auraient du obtenir un pénalty pour la faute de Gusto. La seconde période va s’animer, à la 50′ minute Pereira Lage ramène les deux équipes à niveau. Deux minutes plus tard Dembélé redonne l’avantage à Lyon, avant que Boufal ne marque le but du 2-2 à la 59′ minute. L’entrée de Tete, fraichement recruté, va donner un avantage définitif à l’OL puisqu’il marque après deux minute deux jeu.

P.S.G. – Lorient (5-1)

Durant tout le match on a enfin eu l’impression de voir le vrai niveau du P.S.G.. Ils ont étrillé Lorient dans cette première période avec de nombreuses occasions, pour deux buts: Neymar à la 12′ minute et Mbappé à la 28′. Le seul bémol dans ce match est le but concédé à la 56′ minute. Il s’agit du seul moment de répit de Lorient et les coéquipiers de Moffi (buteur) ont un moment pu croire à un exploit. Mais c’était sans compter sur Mbappé qui était dans un grand soir (2 buts et 3 passes décisives). Les parisiens déroulent donc sur la fin de match: 67′ Mbappé, 73′ Messi (enfin!) et à la 90′ Neymar pour le doublé.

Les gagnants de cette journée:

  • Strasbourg qui repasse à la quatrième place (devant Nice, à égalité) et reprend un peu de marge sur ses poursuivants (4 points sur Monaco 6ème)
  • Troyes qui grâce à sa victoire sur le fil réalise le plus gros coup de la journée dans le bas de classement, et s’éloigne de la zone rouge (5 points d’avance sur le 18ème)
  • Nantes qui met fin à de mauvais résultat et lance peut-être une bonne dynamique en vue de la fin de saison
  • Marseille qui prend trois d’avance sur Rennes (3ème)
  • Monaco qui remonte au classement et est donc à la 6ème place et à seulement 4 points de la 4ème place

Ceux qui ont assuré cette journée:

  • Brest qui continue et s’éloigne d’une relégation (mathématiquement)
  • Lyon qui même distancé reste toujours en course pour l’Europe
  • Paris qui a enfin joué au niveau qui est le sien

Les perdants de cette journée:

  • Nice qui est désormais relégué à la 5ème place
  • Rennes qui voit Marseille prendre trois points d’avance
  • Lille qui voit Monaco lui passer devant et les équipes derrières se rapprocher
  • Clermont qui n’est plus qu’a un point de la zone rouge
  • Saint-Étienne qui reste toujours 18ème
  • Metz qui n’arrive pas à revenir sur Saint-Étienne
  • Lorient qui comme Clermont, est à un point du 18ème