Tendance de la 34ème journée de Ligue 1

Lyon – Montpellier (5-2)

La première mi-temps est très intéressante à suivre avec des occasions et des buts des deux côtés. Cette mi-temps laisse les deux équipes à égalité: Dembélé (26′), puis Omlin contre son camp (43′) pour Lyon, avant que Wahi (45’+1) ne réduise l’écart et que Savanier (45+4) n’égalise sur pénalty. En seconde mi-temps Lyon prend l’avantage, par Aouar à la 63′ minute, puis Toko Ekambi (68′) et Aouar (90’+2) à nouveau entérinent les chances montpelliéraines.

Saint-Étienne – Monaco (1-4)

Monaco entame bien le match et concrétise rapidement sa domination par l’intermédiaire de Ben Yedder (23′) puis Volland (25′). Les verts, une fois de plus menés, réagissent et réduisent l’écart sur pénalty par Khazri (42′). Au retour des vestiaires les Stéphanois poussent mais Kolo inscrit un but contre son camp à la 61′ minute. Un but polémique car le monégasque qu’il marquait était hors jeu. À la 67′ minute le match est interrompu. Il reprend 31′ minute plus tard (à 21h). Après cette interruption Boadu tue le match à la 77′ minute.

Paris – Lens (1-1)

La première mi-temps est désastreuse des deux côtés, aucune occasion ou presque n’est à l’actif des deux attaques. Le match se déverrouille en seconde mi-temps avec l’ouverture du score de Messi (68′) après que Danso n’ait été expulsé à la 57 minute. Jean permet à Lens de revenir 20 minutes plus tard.

Rennes – Lorient (5-0)

Dans ce derby breton, c’est Rennes qui prend l’ascendant au bout de 20 minutes avec des buts de Bourigeaud (17′) et de Terrier (19′). Au retour des vestiaires les Rennais vont aggraver le score malgré l’exclusion d’Aguerd (58′): Traoré (47′), Tait (79′) et Laborde (90’+3). Les Lorientais ont pourtant essayé de faire sauter le verrou rennais mais le jeune Alemdar a réalisé une très belle performance.

Nice – Troyes (1-0)

Nice a eu la possession en première période et à raté ses quelques occasions. Les aiglons se sont fait peur sur les dix dernières minutes avec un but refusé pour hors jeu de Ripart et une occasion détourné par Benitez. En seconde mi-temps ils dominent mais ne parviennent par à trouver la faille jusque dans les arrêts de jeu et ce but de Thuram.

Nantes – Bordeaux (5-3)

Sûrement le plus beau mais aussi le match le plus fou de ce week-end. Les Bordelais prennent les Nantais à la gorge et marquent deux buts en 20 minutes: Niang (06′) et Dilrosun (18′). Nantes pousse mais rate ses occasions de revenir au score. Après la mi-temps, les canaris reviennent à égalité grâce à un but de Coulibaly (47′) et un but contre son camp de Mangas (51′). Les girondins y croient et reprennent l’avantage par Kwateng à la 67′ minute de jeu. Cinq minutes plus tard Coulibaly recolle à nouveau au score. Simon va donner l’avantage à Nantes. À la 88′ minute Briand rate son pénalty et dans la minute qui suit Bukari tue le match.

Metz – Brest (0-1)

Les bretons dominent cette première période et sont récompensés par le but de Belaïli à la 27′ minute. En seconde mi-temps le match est plus clame jusqu’au dernier quart d’heure. En effet, à la 78′ minute Jemerson est expulsé pour un tacle dangereux, Oukidja est lui aussi exclu pour des gestes inappropriés pendant l’échauffourée qui a suivi la faute de Jemerson. Alors que les grenats semblent morts, ils reviennent au score mais le but est refusé, encore un match compliqué pour eux.

Clermont – Angers (2-2)

Cette première période est dominée par les visiteurs qui mènent 2 à 0 à la pause, Cho (36′) et Traoré (44′). Le deuxième acte est à l’inverse dominé par les locaux. Bayo va tout d’abord remettre son équipe sur de bons rails à la 71′ minute. L’expulsion de Cho (74′) va laisser des espaces pour Clermont et Da Cunha va en profiter pour égaliser à la 82′ minute.

Lille – Strasbourg (1-0)

Le premier acte est équilibré et aucune des deux équipes n’arrive à prendre le dessus sur l’autre. Après la pause, Strasbourg assiège la surface lilloise. Les dogues font le dos rond et Celik douche les alsaciens à la 87′ minute.

Reims – Marseille (0-1)

Cette rencontre tourne en première mi-temps à l’avantage des champenois mais le score reste vierge. Marseille pousse en seconde mi-temps et Gerson permet aux phocéens de glaner la victoire grâce à son but (83′).

Les gagnants du week-end

  • Monaco qui monte à la quatrième place et semble l’équipe la plus en forme sur cette fin de saison
  • Rennes qui retrouve la troisième place et répond à l’équipe du rocher
  • Nice qui se relance après des matchs en demi-teinte et qui est toujours en course pour la Ligue des Champions
  • Marseille qui conforte sa deuxième place avant une réception périlleuse (Lyon)

Ceux qui ont assuré

  • Lyon qui est sur un courant alternatif mais qui réalise un bon match avant l’olympico
  • Lens qui est toujours en course pour l’Europe même si il faudra désormais un parcours sans faute
  • Paris qui malgré un match pitoyable remporte un dixième titre de champion de France (une obligation au vu de l’effectif, mais c’est insuffisant au vu du reste de la saison)
  • Nantes qui remporte un derby de l’Atlantique complètement fou et peut commencer à se tourner vers la saison prochaine et surtout sa finale de coupe de France
  • Brest qui continue de monter au classement et qui réalise une bonne fin de saison
  • Lille qui gagne enfin mais qui n’a plus rien à jouer

Les perdants du week-end

  • Saint-Étienne qui chute une nouvelle fois lourdement et qui ne se donne pas d’air pour cette fin de saison
  • Lorient qui avait l’occasion de s’éloigner encore plus de la zone rouge mais qui a coulé dans ce derby breton
  • Troyes qui loupe aussi le coche de s’éloigner du bas de classement
  • Bordeaux qui rate le coche, ils menaient et se font encore rattraper, ils voient les verts conserver leur avance de 4 points
  • Metz qui semble au plus mal, la descente en Ligue 2 semble inévitable pour les grenats
  • Clermont qui obtient un résultat qui ne les arrange pas et devra batailler pour conserver son avance sur le dix-huitième
  • Angers qui n’a toujours que 4 points d’avance sur le dix-huitième
  • Strasbourg qui réalise une mauvaise opération pour l’Europe alors que tous ses concurrents ont gagné